Contacter Isoplaf

01 60 75 39 55

cloisonneur-bureaux-entreprise

5 trucs pour trouver un cloisonneur qualifié

Le cloisonnement amovible est indispensable lorsqu’on aborde l’aménagement d’une entreprise. Si vous contactez plusieurs entreprises, comment savoir laquelle choisir ?

Voici quelques points qui pourront vous aider dans votre choix.

Il vous écoute

Le cloisonneur est chargé d’une partie importante de l’aménagement de vos locaux. En fonction du type de cloisons, et de leur emplacement, toute l’organisation et l’efficacité de votre entreprise sont censées être améliorées. Donc, la moindre des choses est qu’il commence par vous écouter.

S’il se déplace dans vos locaux après sa première étude et prend du temps pour le dialogue et l’état des lieux, c’est bon signe ! Par la suite, il doit vous demander de valider sa proposition, et de la modifier si elle ne vous convient pas.

Il respecte ses délais

Une entreprise ne peut pas se permettre d’être désorganisée trop longtemps. Si elle fait appel à un cloisonneur, c’est qu’elle a besoin de réaménager ses locaux. Non pas que l’on cautionne les demandes « urgentes » quand elles ne le sont pas, mais un cloisonneur, comme tout artisan, doit donner un délai réaliste (et oui il a d’autres clients, des chantiers en cours, bref, d’autres engagements), et le respecter.

Il a des matériaux de qualité

Une cloison amovible est composée de montants aluminium, de verre (de différentes natures), de panneaux revêtus de matières isolantes. Elle doit être aussi solide qu’une cloison fixe, donc la durabilité des matériaux est fondamentale.

N’hésitez pas à demander le dossier de récolement.

Il peut justifier des compétences de son équipe

Le montage des cloisons est délicat, et nécessite un savoir-faire technique très précis. Certains chantiers sont difficiles, avec des ponts thermiques à traiter, des canalisations à contourner, des piliers à intégrer.

Bref, sans une formation de cloisonneur, c’est la catastrophe.

Le gérant de l’entreprise peut vous dire qui prendra en charge le chantier, quand et comment ils ont été formés ? Encore un point positif.

Il peut mener des chantiers en milieu occupé

Une entreprise ne peut pas toujours se permettre de cesser le travail durant plusieurs jours, le temps que le chantier de cloisonnement soit achevé. Idéalement, le cloisonneur doit pouvoir vous proposer de travailler alors que vos collaborateurs sont à leur poste.

Si l’équipe est discrète, respectueuse des lieux, la collaboration est tout à fait possible la plupart du temps, sauf si le chantier est trop important bien sûr.

Il respecte votre budget

Le devis doit vous être présenté avec le plus de détails possible.

Un cloisonneur qualifié anticipe ; c’est-à-dire que lors de sa visite dans vos locaux, il étudie la faisabilité du projet, et repère très vite ce qui va faire obstacle : les canalisations apparentes, le plafond non isolé, etc. Il vous en parle, cherche des solutions, et prévoit dans son devis ces traitements particuliers qui vont nécessiter du temps et qui augmente le coût.

Par ailleurs, une entreprise de cloisonnement ne doit pas vous proposer ce dont vous n’avez pas besoin. Par exemple, pourquoi poser une cloison en double vitrage si l’isolation phonique n’est pas utile ? Pourquoi pas une cloison semi-vitrée au lieu d’une vitrée toute hauteur pour réduire le coût, si la transparence totale et le design ne sont pas une priorité ?

Voilà quelques points de bon sens, qui pourraient s’appliquer à tous les artisans d’ailleurs, qui peuvent vous permettre de trouver le professionnel à qui confier le cloisonnement de vos locaux.



Publié le 28 Juin 2019 dans Fiches conseils par Isoplaf

Vous avez aimé... partagez

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin

Ces articles peuvent également vous intéresser